PHOTO DU MOIS – Février 2018 – périple Norvégien

Cette catégorie c’est aussi mon moment de liberté… donc pas de photo de mariage ni de portrait aujourd’hui. Plutôt un souvenir d’un voyage en Norvège en amoureux.

Loin de moi l’idée de vous sortir toutes mes photos de vacances mais je voulais vous faire voyager un peu aujourd’hui.

La photo

Le moment !

Il faut donc remonter à juin 2010. Nous étions dans les fjords norvégiens. A cette époque je commençais à peu près à maîtriser mon appareil photo, nous n’avions pas d’enfant, nous étions complètement libres ! Enfin presque… car les tarifs norvégiens n’étaient pas toujours en adéquation avec nos projets. Mais revenons à l’histoire de cette photo.

Pendant nos voyages, nous aimons utiliser les guides (Le Routard, Lonely Planet) mais ils sont souvent peu illustrés. Il faut donc ensuite fouiller dans Google images pour savoir si c’est photographiquement beau. Mais dans notre toile de tente au fond des fjords, nous étions un peu coupés du monde. Il existe alors un moyen formidable et gratuit pour trouver les meilleurs spots photo : les cartes postales de la région ! Une visite dans une petite boutique croisée en chemin. Un coup d’œil rapide sur le présentoir, j’en trouve une ou deux, je les retourne et note l’adresse du site. C’est aussi simple que ça.

Par contre, si vous êtes comme ma femme et que votre conjoint est « photographiquement chiant », il va falloir être convaincant ou patient. En effet, parti dans l’idée de trouver « Oma » ce petit îlot habité, j’ai eu la grande idée de faire un « petit détour ». Sur la carte ça ne semblait pas très loin : 30kms à vol d’oiseau de la voie principale. Mais… nous ne sommes pas des volatiles et les routes norvégiennes ne sont que des successions de virages infinis qui montent et descendent.

Notre « détour » nous aura donc fait faire environ 120kms. Je passe le fait d’avoir râlé pendant une bonne heure concernant ce choix… Pour une seule photo prise dans des conditions lumineuses peu intéressante ..

Plus de 7ans après je me dis que ça valait quand même le coup. Au delà du cliché effectué, c’était un joli souvenir que de partir à la recherche de ce petit bout de terre inconnu des guides touristiques. Assis devant ces petites cabanes rouge perdues dans l’immensité des fjords… appareil photo à la main, on était bien.