PHOTO DU MOIS – octobre 2018 – 1ère collaboration

Je voulais vous raconter aujourd’hui ma toute première collaboration avec une modèle. Une expérience vraiment cool que je n’ai pas pu réitérer souvent faute de temps. Celle-ci était particulière car elle a eu un rôle assez majeur dans mes débuts de jeune artisan photographe. Mais revenons un peu en arrière pour comprendre.

Le tout début

J’aurais pu vous expliquer que ma décision de me lancer professionnellement dans le monde de la photo était un choix mûrement réfléchi… J’aurais certainement gagné en sagesse à vos yeux…. Il n’en est rien. Je ne partais pas de zéro en termes de « connaissances photographiques » puisque c’était une passion qui datait de quelques années. Par contre, devenir artisan photographe, créer sa micro-entreprise, ça c’était une vraie aventure ! Mais je fonctionne comme ça, quand je pense qu’une idée est bonne, je fonce… En 3 jours – 2 nuits j’ai pris ma décision et expédié les formulaires à la chambre des métiers.

Se créer un statut de micro-entrepreneur était relativement simple (d’autant plus qu’à l’époque le stage n’était pas obligatoire…). En revanche comme j’aime faire les choses correctement. Il me fallait un site web et du contenu (si possible de qualité) à exposer. C’est là qu’intervient Florian, un ami aux conseils précieux qui s’était lancé dans cette aventure peu de temps avant moi. Un photographe avec un réseau de contacts assez conséquent. Ma question était la suivante : qui voudrait bien faire une séance photo en collaboration avec moi ? D’autant plus que je n’avais quasiment aucun travail à présenter… Pour corser un peu plus ma demande, il me fallait quelqu’un qui sache poser car j’étais à l’époque très novice dans l’art de diriger les sujets que je photographiais. Enfin, quelqu’un qui accepterait que son image soit utilisée pour être publiée sur mon site web en construction… Bref, une mission quasi impossible car les modèles ayant travaillé avec les meilleurs sont souvent assez sélectifs sur les photos publiables.

 

La mise en relation

Florian m’a donc mis en relation avec Charlène. Il me la présenta rapidement comme étant étudiante en pharmacie, modèle non professionnelle mais expérimentée et cool. Banco ! Après un échange rapide via les réseaux sociaux pour expliquer ma démarche, on a convenu d’un premier rdv autour d’un café à Nantes pour faire connaissance. Charlène est effectivement très sympa. Elle n’attache pas une grande importance au fait que je ne sois pas un photographe connu et reconnu sur Nantes. Mon maigre portfolio a suffi à la convaincre pour une collaboration avec moi. OUFF ! Evidemment et pour ne rien gâcher elle est aussi très belle. Tous les feux étaient donc au vert pour cette séance. La date de shooting fût vite fixée et prévue à la fin de ses partiels. Oui, il y a quand même des priorités quand on est étudiant en pharma :-).

 

Le shooting

Comment expliquer mon état avant ce shooting…. un mélange d’excitation et de grand stress. Même si Charlène est quelqu’un de cool, il y avait une certaine pression car elle avait déjà collaboré avec plein de photographes géniaux dont j’enviais le travail à l’époque. Il fallait donc faire des photos à la hauteur de son book. Pression au maximum !

Le rdv initial était au parc des Machines de l’Île mais on avait convenu qu’on marcherait un peu partout dans Nantes… L’œil dans le viseur, je me souviens de ma réaction et de ce que j’ai dit au tout premier clic : « WOUAAAA ! » Un regard fort qui transperçait l’objectif, une attitude à la fois naturelle et pleine d’assurance. C’était bluffant car jusqu’à ce jour je n’avais photographié que des personnes avec qui il fallait un petit temps pour se sentir à l’aise. Ici pas besoin de jeu pour détourner l’attention de l’objectif et retrouver du naturel. Il ne me restait donc qu’à m’occuper que de mes réglages d’appareil photo et de la composition de mes images. Si aujourd’hui j’ai tendance à dire à mes clients que mon rôle est de les rassurer et de les mettre à l’aise lors des séances photos, je dois avouer que ce jour-là, c’est surtout l’inverse qui s’est produit !

 

La photo

Nous avons donc arpenté les rues de Nantes et nous sommes allés notamment au célébrissime Passage Pommeraye pour effectuer cette photo. J’ai adoré cette collaboration car ça m’a permis de faire des photos géniales qui me servent encore dans mon portfolio. En plus de ça j’ai pu faire la connaissance de quelqu’un de vraiment sympa et pris plus d’assurance sur mes shootings.

Merci à toi Charlène et au plaisir de refaire des photos peut-être un de ces jours !

portrait pommeraye charlène bouchet

 

Bonus

Pour la petite histoire, une des photos de cette séance a été reprise dans un article de Ouest France. Le début de la gloire, la prochaine étape c’est Vogue 😀